vendredi 1 avril 2016

Retour sur expérience avec les sacs à courses maison: TOP

Alors voilà quelques semaines que j'ai réalisé mes sacs à courses en tissu de moustiquaire. Je les ai bien rodé et les utilise assez souvent.

Quelques constatations:
  • Je les ai oublié une fois... ou deux. Pas grave car peu de courses ce jour-là. Mais les réflexes ne sont pas encore ancrés.
  • Les gros légumes ou gros fruits ne nécessitent pas de sac comme les bananes ou le céleri, le chou-fleur ou le choux vert, la courge ou les brocolis. 
  • Pour les salades je mets dans un sachet très grand, alors que je frustrais toujours avec les sachets de Satoriz, trop petits et pas pratiques pour les salades.
  • Avec le riz ou les pois-chiches, j'utilise de grands sacs (plus grands que nécessaire) et je leur fais un noeud pour éviter les pertes par  l'ouverture d'un sac à coulisse. Le sac pour 1kg est trop juste et l'ouverture du sac à coulisse entraîne des fuites. Je refuse de me balader avec des bocaux de verre (qui pèse une tonne et qui casse)... alors il faut trouver une solution.

 Comme le riz qui ne tient pas droit sur la balance à Satoriz et fuite partout.
Désolé au vendeur, qui a quand même gardé son calme.
Prendre un sac trop grand et y faire un noeud.
  • Le tissu moustiquaire combiné avec des double coutures donne une superbe résistance à mes sacs. Même avec les poids lourds comme 8 mangues ou 3,5kg de carottes.
  • Je me suis servie des mes sacs à courses dans d'autres magasins, comme  à la pharmacie pour mes 10 sachets de chlorure de magnésium :-)
  • Je conserve un kit de sacs à course dans ma voiture, au cas où. En plus de celui dans mon sac à main.
En résumé:
  • C'est pratique 
  • Ca permet de réduire les sacs en plastique du commerce. 
  • Il faut juste y penser :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire