mercredi 13 avril 2016

Aérateur de compost

Je viens de découvrir de nouvelles informations sur le compost, après avoir assisté à une réunion sur le compost à la CCPG à Ornex le 6 avril 2016 à 18h. Un quinzaine de personnes intéressées par le sujet, 2 animateurs passionnés par le sujet, 90 minutes bien investies.

D'abord le vieux mythe des agrumes dans le compost: les agrumes, comme les oranges ou les pamplemousses, ont leur place dans le compost. Plus ils seront coupés petits, plus vite ils se décomposeront et ajouteront leur richesse à vos sols. Comme tout fruit ou légume, plus il est petit, plus il se décomposera rapidement.

Personnellement je ne mets pas de reste de viande ou de poissons pour ne pas attirer les rongeurs. Mais c'est possible et ils se décomposeront aussi.

L'huile semble être un problème, donc attention à ne pas abuser d'aliment avec trop d'huile. Un reste de salade avec vinaigrette ne posera pas de problème. Comme tout, le compost est une question d'équilibre entre la matière verte (humide) et la matière marron (sec).

Et surtout voilà un nouvel outil pour aérer le compost. Nous l'avons obtenu à la fin de la séance d'information de la CCPG.


L'aérateur se termine par deux crochets qui s'ouvrent une fois enfoncés dans le tas de compost. 


L'aérateur est chargé d'apporter de l'oxygène dans le tas de compost. Et c'est vraiment facile à faire, une fois par semaine par exemple.


Ca facilite l'aération du tas de compost.  Le contenu du fond du composteur est remonté et c'est le début du mélange. Bien sûr la bêche sera efficace pour remuer et amener de l'oxygène toutes les deux à trois semaines.


Attention à un compost qui comporterait des branchages un peu longs, les crochets s'accrocheront et pas facile de faire de simples trous. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire